Guillaume PAYET

Guillaume PAYET

BUZZ WEBDESIGN & GUILLAUME PAYET CONSULTANT

Webmaster et consultant web, spécialisé dans le référencement (aussi appelé SEO). 

« Avoir peur de l’échec c’est, à mon sens, un vrai frein à l’entrepreneuriat. Il y a forcément des échecs, c’est juste qu’il faut savoir rebondir sur l’échec. »

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Depuis l’âge de 16 ans, j’ai une passion pour développer des sites, que j’ai validé avec une formation que j’ai faite au CNAM, juste après mon BAC. J’ai ouvert ma première société à l’âge de 20 ans, j’ai donc tout de suite été dans l’entrepreneuriat. Ce qui ne fut pas forcément simple au départ, mais je suis entrepreneur depuis le début.

Quand et pourquoi as-tu créé ta dernière société ?

Ma dernière société a été créé pendant le confinement, en mai dernier.

J’ai eu la volonté de séparer mes deux activités : la conception de site, qui était mon activité initiale et le côté référencement. Ces deux dernières années cet aspect-là de mon activité a vraiment pris de l’ampleur, et j’ai voulu séparer les deux. La nouvelle société est exclusivement tournée vers tout ce qui dit consulting en réalité : référencement, mais aussi tout ce qui est visibilité de manière plus large, et formations.

Un moment bonheur et un moment galère de ton parcours d’entrepreneur

Un moment galère c’est certainement quand on galère à trouver un client. Les premiers clients notamment. Ça m’amène donc probablement à un moment bonheur qui est le premier chèque, que j’aurai dû encadrer d’ailleurs. Et là tu te dis, il y en a au moins un qui m’a fait confiance. C’est souvent le premier pas vers la suite. Mais c’est vrai que ça va souvent avec : les moments galère qui amènent des moments bonheur, si on sait rebondir.

Un conseil à donner à un jeune entrepreneur

Ne pas hésiter à passer à l’action. Beaucoup trop hésitent parce qu’ils veulent trouver l’opportunité ou le statut ou le contexte parfait. Et il n’y a clairement pas de contexte parfait. Il faut tenter et ne surtout pas avoir peur de l’échec. Avoir peur de l’échec c’est, à mon sens, un vrai frein à l’entrepreneuriat. Il y a forcément des échecs, c’est juste qu’il faut savoir rebondir sur l’échec. Donc si j’avais un conseil ce serait ça : ne pas avoir peur de passer à l’action, ne pas avoir peur de l’échec.

Pourquoi avoir choisi The GreenHouse Coworking ?

Déjà pour la proximité, là je suis à 15 minutes du Tampon, où j’habite, donc c’est top ! Et aussi pour la notion de tout en un, le fait qu’on ait une offre où on n’ait pas à aller payer l’électricité, payer l’eau, internet etc. Et bien sûr pour la notion de coworking qui rime avec rencontre, échanges, etc.

Quels sont les avantages à travailler dans un coworking ?

Principalement l’échange, les rencontres et éventuellement les partenariats.